Entretien préalable pour insuffisance professionnelle » à la CAF à Nancy

« Nous ne sommes pas fonctionnaires, nous dépendons d’un statut privé pour une mission de service public ». D’emblée, les représentants de l’intersyndicale (CGT, CFDT, FO) de la Caisse d’allocations familiales 54 tiennent à le dire, et la précision a de l’importance. Car c’est ce « statut » qui autorise « un licenciement pour insuffisance professionnelle ». Ce licenciement, c’est l’épée de Damoclès tendue au-dessus de quatre techniciens conseils, salariés en CDI depuis deux ans et qui rencontrent aujourd’hui même leur directrice.
C’est lors de leur « stage probatoire » qu’ils suivent depuis janvier (deux ans après leur embauche !) que ces quatre personnes sur une promotion de 28 se sont vues signifier une telle extrémité. En l’espèce : une lettre de convocation reçue individuellement le 30 juin, et « préalable à un licenciement ». « C’est le système à mettre en cause, pas les personnes », martèle une représentante CGT. Les quatre personnes visées ont autour de 30 ans et « vivent très mal cette situation », éclaire un autre.
« Insuffisance professionnelle » ? : traduire, d’après les syndicats, que ces salariés-là traitent environ 18-20 dossiers d’allocataires alors que le rythme quotidien d’un technicien a été fixé au niveau national à 24, chiffre que « même les plus chevronnés n’atteignent pas toujours » (21 après le stage). Un « accompagnement insuffisant », des changements de méthode et de système informatique aurait amplifié les soucis de ces jeunes, et entamé « leur confiance en eux ».
« Management de la terreur ? »
...

La suite sur le site de l'Est Républicain

Négociation Salariale 2011

Négociation Salariale 2011 : T’as pas cent balles ?

Après plusieurs reports, l’objet de la C.P.N. du 11 juillet 2011 est la négociation salariale pour 2011, et d’ores et déjà l’employeur nous a fait parvenir la base de ses propositions… Il s’agit bien d’une base. Mais c’est une base qui ne construit rien. Une « négociation » sera immédiatement (!) ouverte pour la mise en oeuvre d’une indemnité de transport hors région parisienne dans la limite de 200€ par an (Ces 200 euros feront disparaître les 4 euros mensuels, soit 48 euros (net d’impôts) de prime de transport. Il n’y aurait donc que, au maximum, un « gain » de 152 €. On ne voit pas bien ce que cette proposition (sur un sujet qui n’aboutit pas après tant de réunions) vient faire dans une négociation salariale…

Lire la suite...

Il n’y a pas d’accord sur l’allongement de la durée de cotisation

Conseil d’Orientation des Retraites

mercredi 6 juillet 2011
Déclaration des représentants de la Cgt pour le COR
La CGT est fermement opposée à l’allongement à 166 trimestres, à partir de la génération née en 1955, de la durée de cotisation nécessaire pour toucher une retraite à taux plein. La consultation du Conseil d’Orientation des Retraites, sensé « rendre un avis technique » sur le sujet, est un paravent que veut utiliser le gouvernement pour justifier une décision déjà prise qui découle de la loi de 2003.
Cette mesure, comme le recul de l’âge de départ en retraite, est injuste car elle pénalise les catégories de salariés modestes qui ont les parcours professionnels les plus hachés et les retraites les plus courtes.
Elle se cumule en effet avec la décision de reculer rapidement à 62 ans l’âge minimal du droit au départ à la retraite. C’est la « double peine » qui fait de la réforme française des retraites l’une des plus dures parmi celles appliquées en Europe.
Par ailleurs, la CGT conteste depuis 2003 les bases de calcul retenues dans le décret pris en application de l’article 5 de la loi du 21 Août 2003, qui surestiment la durée de retraite des salariés et sous estiment la durée de cotisations : l’âge moyen de liquidation de la retraite est dors et déjà beaucoup plus tardif que les 60 ans pris comme référence !
Décidément, on n’a pas fini de parler des retraites. D’autant que les derniers chiffres du chômage sont là pour rappeler que la situation des salariés âgés comme celle des jeunes ne s’améliore pas, bien au contraire. Cela ne fait que renforcer la nécessité d’une véritable politique de l’emploi sans laquelle l’équilibre de notre système de retraite ne peut être durablement envisagé.

Jean-Christophe Le Duigou,
Pierre-Yves Chanu,
Représentants de la CGT au COR
Le 6 Juillet 2011

APPEL DE LA CEF DU 21/06/2011

Face aux plans de rigueur
Soyons offensifs… agissons !...
La CEF des Organismes sociaux, réunie ce jour appelle :
Les syndicats à construire le rapport de force nécessaire à la réussite de la mobilisation interprofessionnelle prévue à la rentrée.
A mettre en débat dans les réunions régionales de cet été, la préparation de cette journée d’action dans la perspective d’une participation massive des personnels employés, cadres et retraités de notre fédération.
A faire de cette initiative un moment fort de revendications, sur l’emploi, l’augmentation des salaires et des pensions, les conditions de travail, la protection sociale et la défense du service public.

Montreuil, le 21 juin 2011