Lettre aux administrateurs de la CARSAT NE

Madame, Monsieur,

Depuis plusieurs semaines nous sommes interpellés par des agents de notre organisme sur la manière dont le management semble avoir changé depuis le renouvellement de notre direction.

Nous sommes conscients de la situation budgétaire précaire dans laquelle la caisse se trouve actuellement, les services concernés ont d’ailleurs alerté direction et instances depuis plusieurs mois.

Cependant, il ne nous apparaît pas justifié de faire payer le prix de cette gestion aux équipes techniques.

Le comportement récent de la direction dénote un manque de confiance appuyé, ainsi qu’un manque de respect répété qui n’est pas loin du harcèlement.

Ce manque de confiance se traduit également par la volonté de viser chaque décision, chaque projet, ce qui en soi ne serait pas une mauvaise chose si une des conséquences n’était de rallonger les délais de décisions et d’alourdir le travail administratif, ce qui affecte fortement l’efficacité du service rendu aux usagers.

Sclérosante, rigide et anxiogène, la situation inquiète toutes nos organisation syndicales, cadres et employés. Le passage d’un management très participatif à un management dirigiste et bureaucratique est peut-être une décision réfléchie de la part de nos décideurs, hormis ce choix de gestion, il est de notre devoir de vous avertir que la gestion du changement et la prise en compte de l’humain laisse fortement à désirer.

En tant qu’administrateurs vos prérogatives et missions ne sont certes pas de vous opposer à la direction pour défendre nos intérêts, mais en tant que syndicalistes, vous serez forcément à l’écoute de cet appel, qui sans être un appel à l’aide, n’en est pas moins le premier signal d’un malaise qui grandit.

Nous sommes décidés à faire ce qu’il faudra pour faire valoir nos droits à travailler dans le respect et la transparence, mais nous sommes également conscients que, au vu de la situation tendue de nos services de production, un mouvement social comme notre caisse en a connu il y a quelques années, serait particulièrement coûteux et dommageable pour le service rendu à nos assurés.

Une autre solution doit être possible, et nous l’appelons de tous nos vœux.

Mauvaise ambiance...

Notre syndicat a été alerté plusieurs fois depuis quelques semaines au sujet d'un changement d'ambiance au sein de notre caisse, suite visiblement à un changement de mode de management au plus haut de notre organigramme...
On nous parle d'incivilités, de demandes irréalisables, de délais irréalistes, de critiques violentes et souvent subjectives.
A l'heure où de grands groupes comme FranceTélécom ont fait un mea culpa sur ce genre de pratiques managériales, il est important que nous soyons vigilants à ce que le management par le stress ne soit pas chez nous la nouvelle norme.

Les contraintes budgétaires ne justifient pas tout !

C'est pour cette raison que nous proposons à l'ensemble des syndicats de la CARSAT de nous retrouver ce lundi à 14 hau local de la CGT, afin de faire le point sur les divers signalements qui nous ont été faits pour envisager notre action commune et prévenir une dégradation de nos conditions de travail et pour étudier certaines situations personnelles qui nous paraissent inquiétantes.
Nous allons également rencontrer nos administrateurs la semaine prochaine pour les tenir au courant de la situation et concillier avec eux l'interêt des usagers de la caisse et celui des agents de service public que nous sommes.

Nous ne voulons pas venir travailler chaque jour à reculons.

Si vous rencontrez actuellement ces problèmes, contactez-nous pour que nous puissions être à votre écoute et vous venir en aide.

CGT & UGICT : professionnellement engagés, socialement responsables.

Elections dans la Sécurité Sociale

Avec 35,3% des suffrages tous collèges confondus, la CGT continue sa progression et conforte sa place de première organisation syndicale dans la profession.

Le 13 octobre 2011, les salariés des Caf, Urssaf, Carsat et des caisses nationales des branches ont voté pour élire leurs représentants aux Conseils d’administration.

Dans le collège encadrement, la CGT devient la première organisation syndicale.

Après la journée de grèves et de manifestations du 11 Octobre ce score démontre s’il en était besoin que les salariés des organismes font confiance à la CGT, organisation syndicale fermement engagée dans la défense des intérêts du personnel et la reconquête d’une Sécurité sociale au service de la population.

Ce choix des salariés se situe dans un moment particulièrement important où le personnel est malmené, maltraité, confronté à des restructurations incessantes menées sans concertation.

Si les salariés des Urssaf régionalisées (Auvergne, Pays de Loire et Midi Pyrénées) ainsi que des Caf départementalisées n’ont pas voté, les fusions et mutualisations et leurs effets dévastateurs sur les conditions de travail et la qualité du service rendu aux allocataires et cotisants étaient présents dans tous les esprits.

Ce vote est un vote de confiance envers la CGT. C’est aussi un vote de confiance pour les luttes à venir.

Fédération Nationale des Personnels des Organismes Sociaux CGT

263, rue de Paris Case 536 — 93515 Montreuil Cedex — Tél : 01 48 18 83 56 — Fax : 01 48 59 24 75 — Boite vocale : 01 48 18 81 18

fede@orgasociaux.cgt.fr — www.orgasociaux.cgt.fr


ELECTION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CA


LE 13 OCTOBRE 2011 : Votez CGT !
En plaçant la CGT première organisation syndicale chez les employès, lors des dernières èlections des représentants du personnel au conseil d'administration en octobre 2006, vous avez largement soutenu et approuvé les engagements formulés par celle-ci :
·         défendre à tous les niveaux (organisme de base, caisse nationale, Ucanss, ministère, parlement) les revendications des personnels, les garanties collectives,
·         combattre les conventions d'objectifs, les contrats pluri-annuels de gestion qui sont des machines à broyer la vie des agents,
·         agir pour le maintien des effectifs et s'opposer fermement aux restructurations, départementalisations, mutualisations et externalisations d'activité,
·         lutter pour de véritables augmentations de salaires et des moyens budgétaires au service des agents (promotions, reconnaissance des qualifications, etc ... ),
·         défendre nos missions de service public et lutter contre la remise en cause de l'action sociale de nos organismes.
La COG 2005/2008 a été votée par les administrateurs CFDT, CFTC, CFE/CGC, UPA, UNAF et personnalités qualifiées, abstention de FO. Seule le CGT a voté contre.
La COG 2009/2012 a été approuvée par les administrateurs CFDT, CFTC, CFE/CGC, UPA, UNAF et personnalités. La CGT et FO ont voté contre !
Cette COG, véritable machine de guerre contre le personnel prépare de nouvelles dégradations des conditions de travail, heures supplémentaires imposées, montée du stress avec les contraintes de gains de productivité, retards considérables dans le traitement des dossiers, fermeture des points d'accueil.
Les élections du 13 octobre 2011 seront l'occasion pour les agents des CARSAT d'exprimer leur colère et leur indignation face aux méthodes de gestion des directions et des caisses nationales.
Chaque voix pour la CGT sera l'occasion de dire oui aux augmentations des salaires, oui aux embauches en CDI, non aux suppressions de postes, oui aux embauches pérennes.

Notre programme : vous représenter et vous informer !

Oui d'autres choix sont possibles pour une reconquête de la Sécurité Sociale et pour un financement de la protection sociale répondant aux besoins sociaux.

Entretien préalable pour insuffisance professionnelle » à la CAF à Nancy

« Nous ne sommes pas fonctionnaires, nous dépendons d’un statut privé pour une mission de service public ». D’emblée, les représentants de l’intersyndicale (CGT, CFDT, FO) de la Caisse d’allocations familiales 54 tiennent à le dire, et la précision a de l’importance. Car c’est ce « statut » qui autorise « un licenciement pour insuffisance professionnelle ». Ce licenciement, c’est l’épée de Damoclès tendue au-dessus de quatre techniciens conseils, salariés en CDI depuis deux ans et qui rencontrent aujourd’hui même leur directrice.
C’est lors de leur « stage probatoire » qu’ils suivent depuis janvier (deux ans après leur embauche !) que ces quatre personnes sur une promotion de 28 se sont vues signifier une telle extrémité. En l’espèce : une lettre de convocation reçue individuellement le 30 juin, et « préalable à un licenciement ». « C’est le système à mettre en cause, pas les personnes », martèle une représentante CGT. Les quatre personnes visées ont autour de 30 ans et « vivent très mal cette situation », éclaire un autre.
« Insuffisance professionnelle » ? : traduire, d’après les syndicats, que ces salariés-là traitent environ 18-20 dossiers d’allocataires alors que le rythme quotidien d’un technicien a été fixé au niveau national à 24, chiffre que « même les plus chevronnés n’atteignent pas toujours » (21 après le stage). Un « accompagnement insuffisant », des changements de méthode et de système informatique aurait amplifié les soucis de ces jeunes, et entamé « leur confiance en eux ».
« Management de la terreur ? »
...

La suite sur le site de l'Est Républicain

Négociation Salariale 2011

Négociation Salariale 2011 : T’as pas cent balles ?

Après plusieurs reports, l’objet de la C.P.N. du 11 juillet 2011 est la négociation salariale pour 2011, et d’ores et déjà l’employeur nous a fait parvenir la base de ses propositions… Il s’agit bien d’une base. Mais c’est une base qui ne construit rien. Une « négociation » sera immédiatement (!) ouverte pour la mise en oeuvre d’une indemnité de transport hors région parisienne dans la limite de 200€ par an (Ces 200 euros feront disparaître les 4 euros mensuels, soit 48 euros (net d’impôts) de prime de transport. Il n’y aurait donc que, au maximum, un « gain » de 152 €. On ne voit pas bien ce que cette proposition (sur un sujet qui n’aboutit pas après tant de réunions) vient faire dans une négociation salariale…

Lire la suite...

Il n’y a pas d’accord sur l’allongement de la durée de cotisation

Conseil d’Orientation des Retraites

mercredi 6 juillet 2011
Déclaration des représentants de la Cgt pour le COR
La CGT est fermement opposée à l’allongement à 166 trimestres, à partir de la génération née en 1955, de la durée de cotisation nécessaire pour toucher une retraite à taux plein. La consultation du Conseil d’Orientation des Retraites, sensé « rendre un avis technique » sur le sujet, est un paravent que veut utiliser le gouvernement pour justifier une décision déjà prise qui découle de la loi de 2003.
Cette mesure, comme le recul de l’âge de départ en retraite, est injuste car elle pénalise les catégories de salariés modestes qui ont les parcours professionnels les plus hachés et les retraites les plus courtes.
Elle se cumule en effet avec la décision de reculer rapidement à 62 ans l’âge minimal du droit au départ à la retraite. C’est la « double peine » qui fait de la réforme française des retraites l’une des plus dures parmi celles appliquées en Europe.
Par ailleurs, la CGT conteste depuis 2003 les bases de calcul retenues dans le décret pris en application de l’article 5 de la loi du 21 Août 2003, qui surestiment la durée de retraite des salariés et sous estiment la durée de cotisations : l’âge moyen de liquidation de la retraite est dors et déjà beaucoup plus tardif que les 60 ans pris comme référence !
Décidément, on n’a pas fini de parler des retraites. D’autant que les derniers chiffres du chômage sont là pour rappeler que la situation des salariés âgés comme celle des jeunes ne s’améliore pas, bien au contraire. Cela ne fait que renforcer la nécessité d’une véritable politique de l’emploi sans laquelle l’équilibre de notre système de retraite ne peut être durablement envisagé.

Jean-Christophe Le Duigou,
Pierre-Yves Chanu,
Représentants de la CGT au COR
Le 6 Juillet 2011

APPEL DE LA CEF DU 21/06/2011

Face aux plans de rigueur
Soyons offensifs… agissons !...
La CEF des Organismes sociaux, réunie ce jour appelle :
Les syndicats à construire le rapport de force nécessaire à la réussite de la mobilisation interprofessionnelle prévue à la rentrée.
A mettre en débat dans les réunions régionales de cet été, la préparation de cette journée d’action dans la perspective d’une participation massive des personnels employés, cadres et retraités de notre fédération.
A faire de cette initiative un moment fort de revendications, sur l’emploi, l’augmentation des salaires et des pensions, les conditions de travail, la protection sociale et la défense du service public.

Montreuil, le 21 juin 2011

Manifestation régionale

Samedi 2 avril 2011 à NANCY,
14h30, Place Thiers.
Manifestation régionale.

Ensemble,salariés de la santé et usagers.

Pour la défense de l'hôpital public,
pour un accès gratuit, de qualité et de
proximité, à l'offre de soins en Lorraine.